Les tarifs d'importation sur les biens de consommation quotidiens ont commencé à être réduits au 1er juillet

- Jun 29, 2018-

Les tarifs d'importation sur les biens de consommation quotidiens ont commencé à être réduits au 1er juillet

Annonce de la Commission du tarif douanier du Conseil d'État sur l'abaissement des droits d'importation sur les biens de consommation

Annonce de la Commission fiscale [2018] n ° 4

Afin de mieux répondre aux besoins de la vie meilleure de la population, promouvoir la réforme structurelle de l'offre et élargir l'ouverture active, depuis le 1er Juillet 2018, le taux de la nation la plus favorisée de certains biens de consommation importés a été réduit, et 1449 articles fiscaux sont impliqués. Depuis l'ajustement du taux de la nation la plus favorisée, depuis le 1er juillet 2018, les 210 taux de droits de la nation la plus favorisée pour les produits importés ont été abolis et le reste du taux de droit provisoire NPF continue d'être appliqué. Le réajustement des taux d'imposition et d'imposition spécifiques est joint à l'annexe.

Ceci est annoncé

Lecture rapide:

Une nouvelle baisse des droits d'importation sur les biens de consommation favorise l'ouverture vers le monde extérieur et répond aux besoins des masses.

Depuis le 1er juillet de cette année, le taux moyen des droits d'importation sur les vêtements, les chaussures, les chapeaux, les cuisines et les produits de fitness a diminué de 15,9% à 7,1%.

Le taux tarifaire moyen des droits d'importation sur les lave-linge, les réfrigérateurs et les autres appareils ménagers est tombé de 20,5% à 8%.

Le taux de droits moyen des produits importés tels que l'aquaculture, la pêche et les produits aquatiques et l'eau minérale sera réduit de 15,2% à 6,9%.

Le tarif moyen des produits de lavage et de soins de la peau, salons de coiffure et autres produits cosmétiques et certains produits médicaux et de santé a diminué de 8,4% à 2,9%.

Les départements concernés devraient mettre en œuvre les mesures de réduction d'impôt afin d'empêcher l'augmentation des bénéfices provenant des liaisons intermédiaires et bénéficier aux consommateurs et promouvoir la compétitivité des industries nationales.